Apsara, la Danse Traditionnelle Khmer

Les danseuses Apsara font parties des plus doué au monde, être en mesure d'effectuer cette magnifique danse traditionnelle connu sous le nom d'Apsara est une compétence très convoitée au Cambodge.

«Apsara» peut être traduite par «nymphe», une Apsara est une divinité de l’eau céleste. Gracieuses et élégantes, les danseuses Apsara évoquent le passé de leurs ancêtres. La danse Apsara était traditionnellement effectuée dans les temples Khmer comme Angkor Wat, et si aujourd’hui elle est également visible sur les scènes contemporaines Cambodgienne, elle se pratique encore dans des endroits sacrés anciens.

La danse Apsara lors de votre voyage au Cambodge

apsara danceLa danse Apsara est extrêmement saisissante visuellement. Les danseuses coiffées d’or, portent des costumes somptueux et scintillants. Les mouvements de la danse Apsara sont généralement décrits comme ceux d’un ballet, avec des séries de bonds gracieux et des poses. Une visite à un spectacle de danse Apsara est un élément essentiel à inclure dans votre voyage au Cambodge. La combinaison de musique traditionnelle, de costumes et de mouvements étonnants restera dans votre mémoire à jamais. Ces spectacles de danse sont très fréquents dans tout le pays et notamment à Siem Reap et Phnom Penh, il sera donc facile de trouver un spectacle de danse Apsara pendant le temps de votre visite. Si vous vous sentez ambitieux, vous pouvez même prendre une leçon de danse et essayer d’apprendre quelques mouvements vous-même.

Faits insolites à propos de la danse Apsara

Il y a environ 1 500 positions dans la danse Apsara. Chaque position à une signification symbolique particulière, de cette façon les différentes positions peuvent être assemblée ensemble pour former ce qui pourrait être considéré comme des phrases. Il faut s’entrainé autour de six ans pour apprendre toutes les positions des Apsaras. Ainsi, vous pouvez être sûr que ce que vous voyez lorsque vous assistez à un spectacle de danse Apsara au Cambodge, a été préparé durant des années d’entrainements.

 

Photographies d’Apsara par Jean-François Perigeois

Ecrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>