Monument de l’indépendance de Phnom Penh

Le monument de l’indépendance fut construit à Phnom Penh en 1958 pour commémorer la proclamation de l’indépendance du Cambodge par le roi Norodom Sihanouk en 1953.

Le monument de l’indépendance fut construit à Phnom Penh en 1958 pour commémorer la proclamation de l’indépendance du Cambodge par le roi Norodom Sihanouk en 1953. Le monument détruit sous le régime khmer rouge (1975/1979) fut reconstruit par la suite. Il est devenu aujourd’hui un symbole de la fin du régime Khmer rouge qui fut des millions de morts en 4 ans.
À présent la plupart des fêtes nationales se déroulent au monument de l’indépendance situé sur le boulevard Sihanouk, le monument est entouré d’un parc agrémenté de fontaines et bancs publics où les habitants de Phnom Penh se rejoignent en fin de journée pour se détendre, un monument en l’honneur du roi Norodom Sihanouk (né en 1922, mort en 2012) a était construit dans ce même parc en 2013.
Créer à Phnom Penh par l’architecte Cambodgien Vann Molivann dans un style Angkorien mélangeant le moderne et l’ancien, la forme du monument de l’indépendance rappelle celle de la fleur de lotus, le monument est décoré sur sa partie supérieur de plusieurs têtes de Naga (serpent a sept têtes), la nuit un magnifique éclairage le met en valeur pour le plaisir de tous.